Télétravail

Moins de stress, plus de liberté, meilleure productivité, économie de temps et d’argent… Les avantages du télétravail sont nombreux tant pour l’employé que pour l’employeur. Mais tous les profils peuvent-ils s’adapter au travail à la maison ? Réponses.

Le télétravail : un contrat gagnant gagnant

De plus en plus d’entreprises françaises ont recours au télétravail. D’une part parce que l’employeur tire profit de cette organisation. En effet, les statistiques et sondages montrent que les employés qui travaillent depuis leur logement prennent moins d’arrêts maladie. Ils sont en outre moins sujets aux retards (encombrements, trains), aux aléas climatiques (neige, tempête) ou aux grèves (éducation nationale, transports). D’autre part parce que les effets positifs sur le personnel se font rapidement ressentir. Les télétravailleurs sont assurément moins stressés : ils n’ont pas à supporter les fastidieux trajets domicile – lieu de travail et subissent souvent moins de pression de leur hiérarchie.

Télétravail : les prérequis

Si adopter le télétravail permet de gagner en liberté et en flexibilité en organisant ses journées de travail en fonction de ses obligations ou de ses préférences, cela demande une grande discipline. Pas évident en effet de se contraindre à un certain nombre d’heures de travail ou de se lever à heure régulière en l’absence d’horaires de travail fixés par l’employeur. C’est pourquoi certains employés en télétravail doivent « pointer » par exemple en envoyant au service idoine un courriel au début et à la fin de la journée travaillée. Discipline donc et organisation. Car l’absence de cadre peut parfois être déroutante pour les personnes non habituées.

Télétravail : les risques du métier

Il est certes possible d’améliorer au fil du temps son sens de l’organisation pour devenir un télétravailleur accompli. Cependant, tout le monde ne peut pas s’épanouir dans ces conditions de travail. Le pendant de la liberté, c’est l’isolement. L’employé n’a plus d’interaction physique avec son manager ou ses collègues et passe souvent sa journée seul. Outre le fait de s’intéresser de moins en moins à son travail, il peut également perdre confiance en lui. C’est la raison pour laquelle les indépendants optent parfois pour le coworking.