Les PTCE ou pôles territoriaux de coopération économique sont nés en 2009 et ont été encadrés par la loi relative à l’économie sociale et solidaire. Mais quelle est la vocation de ces groupements ? Comment sont-ils organisés ? Éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’un PTCE ?

Un pôle territorial de coopération économique est constitué de divers acteurs poursuivant ensemble l’ambition de concrétiser un projet économique durable en faveur du territoire. Y figurent généralement des associations, des entreprises, des collectivités territoriales (mairie, communauté d’agglomérations, conseil départemental et/ou régional…) ou encore des universités. Les domaines d’activités sont variables, mais toutes ces initiatives visent à développer l’économie sociale et solidaire dans une région précise.

Les PTCE, une institution créée en deux temps

Les PTCE sont en effet une émanation de la loi sur l’économie sociale et solidaire de 2013. L’article 5 invite les acteurs à locaux à s’associer autour de projets économiques et sociaux innovants socialement ou technologiquement et porteurs d’un développement local durable. La terminologie et le concept de PTCE ont en revanche été initiés en 2009 par un think tank spécialisé dans l’économie sociale et solidaire : le Labo de l’ESS.

Le développement des PTCE en France

Un premier appel à projets a été lancé par l’État en 2013. Sur 180 dossiers reçus, 23 projets ont été retenus lors de cette première phase. Considérés comme des outils très efficaces pour la revitalisation territoriale, la création de filières et d’emplois, les projets se sont multipliés si bien qu’en 2018, plus de 160 PTCE s’étaient constitués en France.