La retraite constitue une nouvelle étape de vie qu’il convient de bien préparer. En effet, elle sous-tend une perte de revenus plus ou moins conséquente, y compris pour les dirigeants d’entreprise. Il est donc essentiel de se renseigner et de s’organiser afin de réaliser la transition entre fin de carrière et départ à la retraite.

Connaître son statut et le régime de retraite affilié

On distingue deux statuts pour les chefs d’entreprise. Ceux-ci possèdent des disparités notables en matière de calcul de la retraite. Un dirigeant assimilé salarié cotise à la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Retraite) et à l’Argic – Arrco pour la retraite complémentaire.

Pour un dirigeant TNS (Travailleur Non Salarié), l’affiliation présente des spécificités selon le corps de métier. Cela concerne, entre autres, les exploitants agricoles, les professions libérales, ainsi que les commerçants, industriels et artisans.

Il convient aussi de faire un bilan personnalisé. Ce dernier permet d’estimer le nombre de trimestres et de points obtenus à partir d’un relevé de situation individuelle (RIS). Il est également possible de suivre une formation au PER (loi Pacte) à ce titre.

Quelques pistes de réflexion pour réduire l’écart de revenus en fin de carrière et retraite

En tant que dirigeant, il existe différentes solutions afin d’amoindrir la perte de revenus au moment de la retraite. Cela passe tout d’abord par le rachat de trimestres qui bénéficie d’une exonération d’impôt sur le revenu.

Préparer la cession de son entreprise permet également de dégager un revenu annexe tout en profitant d’une exonération fiscale sur une éventuelle plus-value. On peut aussi évoquer la souscription d’une épargne retraite personnelle ou collective, comme un PERCO ou un PER.

Faire appel à un spécialiste pour effectuer un bilan retraite

Afin de mieux appréhender la préparation de sa retraite de chef d’entreprise, il est recommandé de solliciter un expert. Ce type de professionnel emploie un logiciel spécifique sur la retraite et d’autres outils performants pour réaliser un bilan personnalisé. Un audit de prévoyance pour le dirigeant passe par les points suivants :

  • Le calcul et l’estimation des droits ;
  • La prise en compte du statut social du dirigeant et de son conjoint ;
  • Le régime d’affiliation de retraite ;
  • La recherche de différentes sources de revenus : cumul emploi-retraite, patrimoine personnel, rémunération viagère, carrière longue…

Comme pour d’autres professions, le dirigeant d’entreprise est exposé à une perte de revenus au moment de la retraite. Il est alors recommandé de réaliser un bilan avec un spécialiste. Cela permet notamment de distinguer de nouvelles pistes de rémunération, comme un plan d’épargne retraite.

Auteur : Dimitri V.